samedi 10 mai 2014

L'histoire de la frigide

Publié par V pour Vend des tas à 19:41 1 commentaires

Aujourd'hui, je vous parle de V pour Vasyjetelèche, un ami qui me propose son histoire. 

"Avant de commencer, il faut savoir que j'adore la pratique du cunnilingus, je peux passer des heures à utiliser ma langue contre votre abricot, oui madame! 

D'ailleurs certaines de mes conquêtes rencontrées sur AUM me l'ont confirmé et certaines ont atteint le 7ème ciel. 




C'est assez agréable de se dire qu'on arrive à donner du plaisir sans même passer à l'acte en lui même. 
Puis, vient le but de cette histoire, tu rencontres une filles sur le site, ça se passe bien, on a un bon feeling, c'est avec plaisir que je lui répond et comme le veut le site, ça dérive rapidement sur le sexe (ou parce qu'on le veut nous plutôt), et là la nana t'envoie du rêve. 




Rapidement, on se donne rendez-vous lors d'une soirée, l'excitation commence surtout que dès le départ on avait prévenu l'autre qu'on n'allait pas faire que dormir et jouer aux cartes. 

Rendez-vous à la gare, elle a prit le dernier train qui provenait de sa lointaine campagne, donc vraiment quitte ou double. L'heure arrive, je ne la vois pas, on finit par s'appeler. 

Je me rends compte alors que cette fille je l'avais déjà entraperçue en la cherchant, et qu'avec cela je m'étais fait une assez mauvaise réflexion sur sa personne. Bref je me dis que même si elle ne ressemble pas à ses photos (qui dataient d'il y a 20 kg), le feeling est toujours là, ça peut quand même être chouette ! 




Or, GROS PROBLÈME, la fille ne parle pas, et pour le peu de fois où elle ouvre la bouche, je suis obligé de coller mon oreille à son orifice (buccal) pour entendre un petit son aigu. 


Je ne me laisse pas abattre, je me mets un peu dans la peau de Barney Stinson où j'accepte ce challenge avec moi même pour secouer un peu cette fille... 




Du coup, on passe la soirée ensemble à boire quelques bières, en vain, la personne qui m'accompagne ou l'objet, elle est tellement peu vivante que c'est à se demander! Une fois arrivés chez moi, ( je n'allais pas la laisser dehors quand même, j'ai un minimum de savoir-vivre). Je tente de la chauffer, elle se laisse faire, mais ne donne pas du sien, mais je n'avais jamais vu ça. On m'avait souvent parlé de l'étoile de mer, mais là c'est... un coquillage vide ! 


Ayant ma langue magique, je me dis qu'au moins elle passera un bon moment je m'y attèle. 
En apnée  pendant quelques minutes (pitié mesdames, ça s'entretient votre petit con, l'odeur de chou pourri... merci quoi!) et toujours pas de réaction de sa part, je lui demande ce qu'elle veut que je fasse, si elle aime, ce que je pourrai lui faire pour qu'elle ait du plaisir.  



Et là attention la réponse la plus débandante du monde, celle qui t'enlève toute fierté et qui te pousse à vivre en ermite le reste de ta vie. 


  


Elle m'a sortie " Non, c'est bon tu peux continuer, ça ne me dérange pas" ÇA NE ME DÉRANGE PAS ! 
 

Bien entendu, toute envie coupée, j'ai du être en elle par la suite pas plus de 2 minutes, histoire de finir l'affaire et ne pas avoir fait cela pour rien. Le lendemain, j'ai trouvé un prétexte pour qu'elle parte à la première heure, et ce qui m'a le plus tué, c'est que quelques jours après elle a voulu qu'on se revoit, vous imaginez bien que je n'ai pas donné suite ! "




Bonne soirée les champion(ne)s !  Je suis contente de vous retrouver. 

 

Histoires du Soir Template by Ipietoon Blogger Template | Gadget Review