samedi 27 octobre 2012

Quand tu deviens modèle nu.

Publié par V pour Vend des Tas. à 17:03

Bonsoir les effronté(e)s!

Cette semaine j’ai rencontré via AUM (adopteunmec) un Monsieur S pour Shootmesfesses. De suite dans le titre, vous vous dites que ça sent le truc louche, l’histoire qui pue du cul.  Cela aurait pu être, c’est vrai. Mais non. J’m’en va t’l’expliquer Ostie d’Calisse d’Tabernacle. (Faut pas chercher à comprendre ça me prend comme ça.)


Il faut savoir tout d’abord que sur AUM, j’ai un petit paragraphe qui dit ceci :
« Je ne cherche pas un mec ayant passé la trentaine (à partir de l’âge que Jésus avait à sa mort, laissez tomber aussi beau et incroyable que vous soyez). Si je voulais sortir avec un ami de mon père, je le ferai déjà et je serai payée pour.  M’voyez ? Après si vous voulez payer, on peut trouver un arrangement ! AHAH. »  Oui comme tu vois, j’ai trop un humour de fou. Tiens, je m’embrasse le poing façon Jean-Claude Convenant dans Caméra Café.


Mais Monsieur S  pour Shootmesfesses a plus de 30 ans. Bon, j’ai déjà tapé dans le trentenaire. Je n’avais pas franchement envie de recommencer. J’essayais de trouver des hommes dans ma tranche d’âge. Je ne veux pas épuiser les chances des nanas qui se rapprochent rapidement de la quarantaine et qui ont une vie sentimentale chaotique cherchant le dernier espoir phallique pour elles de se marier, procréer, divorcer et réclamer une pension alimentaire. Moi aussi je vais y passer. Ze dream of my life. You know what I mean ! Obviously…


(Dina Goldstein)


S pour Shootmesfesses a plus de 30 ans et est photographe. Je regarde son profil AUM et y trouve un lien vers son site. Je regarde les photos machinalement. Je m’arrête sur quelques unes plutôt sympathiques. Oui, sachez que les photos dont je parle sont des photos de filles nues. Tout de suite, là, tu te dis cher lecteur, chère lectrice: « OH BORDEL ! V. est tombée sur un pervers. ». Faites taire vos pensées, bandes d’effarouchés. Scrogneugneu, je vous jure ici.


(Julien Mauve)
Les photos sont plaisantes. Pour une fois qu’un mec fait un truc intéressant sur ce site! Même si je suis vindicative et que lorsque je doute cela signifie pour moi un non simple et direct, j’ai quand même tenté le coup. Papotage sur quelques mails à propos de ses photos, il me glisse que cela manque de « forme » et que je pourrai y remédier en gros. Oui mes petits amours, je ne suis pas taille mannequin. J’ai 15 « bons » kilos en trop, des seins et des fesses. On décide de se voir autour d’un verre. (J’en profite pour dire qu’AUM fera de moi une alcoolique à force. Parce que je le vaux bien).  On discute de tout et de rien.

Rendez-vous pris pour le jeudi soir, chez lui.  Ca y’est je vais être modèle nue une soirée. Humhum. On m’aurait dit ça un mois avant, j’aurai explosé de rire.  Après tout, ce n’est pas le genre de truc qui me dérange de base : me mettre nue. Je ne suis pas pudique du tout. Même si je n’ai pas peur de me mettre nue (vu que je le fais déjà chaque jour chez moi), j’ai tout de même un peu d’appréhension. Forcément ! Je n’ai jamais fait de shoot et encore moins nue. Et puis, je  ne suis pas franchement fière de mon corps  à la base. Alors me dire qu’on puisse avoir envie de le prendre en photo… Ça restait un mystère pour moi. Enfin, je pense que c’est une expérience à faire. Je me suis dit que c’est le genre de chose qu’on ne te propose que très rarement deux fois.


Après m’avoir expliqué comment il allait procéder , je me suis effeuillée. Il m’a fallut un temps d’adaptation. Ne pas toujours fixer la machine. Prendre des initiatives. Et tutti quanti.
Photos faites, je découvre par ci par là des bouts de fesses, mes tétons, ma sale tronche, ma splendide et perpendiculaire (si si je t’assure) cambrure. C’est à dire que je suis tellement cambrée que cela fait presque une perpendiculaire avec mon dos et mes jambes.  Je ne pensais pas que je l’avais autant. Et ça les enfants, en levrette, c’est fatal. HAHA !

Pourtant je n’ai rien dit, je n’ai rien fait. Je l’ai laissé faire ce qu’il voulait. Me toucher les jambes pour les  positionner de telle ou telle manière. Je suis le modèle. Je suis donc à modeler. Un pantin, c’est lui le patron. Au moment où il m’a demandé de me caresser… j’ai senti que ça partait en cachou/noisette/pécan et saucisson.  Je ne suis pas du genre à rebrousser chemin.  Allez ! Ma grande, t’es pas à ça près, franchement ! me dit ma voix intra-utérine. Pourtant je n’aime pas ça. Me toucher, seule, ne trouve aucun intérêt à mes yeux. Je l’ai quand même fait. C’est là que c’est vraiment parti en cachou/noisette/pécan et saucisson, quand il a commencé à me toucher à ma place. Honnêtement c’était bien excitant et très sympathique. Monsieur S savait y faire et cela faisait du bien. Pfffiou. J’ai encore mal entre les jambes à l’heure où j’écris ce texte.  Une langue et un doigté de maître. Ah. Monsieur S est très bon dans les compliments aussi. Le plus beau qu’on m’ait fait : T’as une belle chatte.  Alors ça, moi je dis… c’est beau. Ça change du banal : « Mamazelle tes yeux sentent la bite » dans la rue (TRUE STORY).  Non, mais ce n’est pas ironique. Je suis vraiment flattée.  Je préfère ce genre de compliment très personnel qu’un : t’es bonne.  Tout le monde peut le faire celui-là.

Après 3 orgasmes j’ai enfin pu me reposer. Rien qu'avec les doigts. Je vous jure. Il est très difficile de m’épuiser. Mais là… c’était un poil ingérable. 



Une fellation s’imposait. Une fois cela fait. Je me rhabille et il me ramène. On notera l’amabilité de Monsieur S. jusqu’au bout qui a attendu que je ferme la porte pour partir (les nanas savent de quoi je parle. C'est dans le cas où SuperVioleur ait le temps de courir et de me violer derrière ma porte d'entrée).
D’après lui, cela ne lui arrive jamais de dépasser les limites avec les modèles. Que c’est la première fois. Je suis plutôt dubitative. Mais cela m’importe peu. Il pourrait toutes les baiser que je m'en foutrai de même. Du moment que je reste sur la liste, ça me va ! Ah ah.

Toujours oser et ne jamais rien regretter.  Et non, je ne mettrai pas de photo de moi nue sur le blog. Vous me reconnaitriez dès que vous me regarderiez dans les fesses. Cela serait gênant. Enfin je parle pour vous bien sur ! 



Le nu artistique : c'est beau quand c'est bien fait (dixit Monsieur S. et approuvé par V.). 
Et je ne suis pas peu fière du rendu (que vous n'aurez pas) . Ça valait bien le coup d'avoir mal à la chatte. 

Bisous les photomates. (Néologisme franglais) 

5 commentaires :

Anonyme a dit…

J'en ai compté 4. D'orgasmes. Et oui je ne couche jamais avec mes modeles.

V pour Vend des Tas. a dit…

4 ? Tu es sur ? Tu m'as tourné les esprits. Je ne me rappelle plus. On est plus à un orgasme près honnêtement ?!

Être l'exception m'excite. Je suis une exception.

Anonyme a dit…

Salut v j'aurais besoin de toi pour des petits conseilles rejoin moi sur AUM sdtjb j'ai visité ton profile et c'est du sérieux.

V pour Vend des Tas. a dit…

Bonjour Anonyme, J'aimerais que tu puisses écrire un minimum correctement ! Je ne comprend pas ce qu'est SDTJB. My name isn't Champollion. Mais si tu veux de "l'aide" tu peux envoyer un mail à :
our.fourre.tout@gmail.com

Bye !

Anonyme a dit…

Je t'ai envoyer un message mais je n'ai toujours pas de réponce...

Enregistrer un commentaire

Une histoire coquine (ou pas) à faire partager ? :)

 

Histoires du Soir Template by Ipietoon Blogger Template | Gadget Review