dimanche 23 septembre 2012

L'invitée du samedi présente : P pour Piètre-Amant

Publié par V pour Vend des Tas. à 02:27



L'article suivant a tenté d'être censuré par P pour Piètre-Amant. Ce message lui est adressé :  






Salut les gonz !

  Une petite présentation s’impose, je suis C, C pour Calin and thé. Une cousine (par amour) de V on se connaît depuis un bon moment ! J’ai l’honneur d’être votre invitée ce samedi !
Je fais des études de commerce et je travaille dans une boutique (qui est dans une résidence d’appartements, la boutique a accès à un jardin en commun avec les appartements ou personne ne va mais c’est plus  sympa une vue sur de la verdure que sur la route n’est-ce pas ? Et c’est important pour la suite de l’histoire). Une petite histoire qui va vous faire beaucoup rire je pense…

P comme PiètreAmant# ou si vous êtes une salope Dieu peut aussi vous punir !

Tout commence en été au Touquet, je suis invitée par une pineco pour une semaine de vacances au mois d’Août.

First night rencontre de la bande de potes (petits minets du Touqtouq You know what I mean ? ;) et la je bloque, je bave … P, blond, les yeux bleus, bien gaulé, voix douce et regard charmeur. La soirée se passe « blablabla » petites approches, Lui : blagues pourries/Moi : je ris.  
Rentrées tôt à la maison entre filles avec la belle perspective d’une GROSSE soirée le lendemain !
Le lendemain playa avec toute la bande et la reblocage, rebavage. Alain Delon dans La Piscine …

                 

Sauf que voilà je ne suis pas Romy, je rentre le ventre, je sers les fesses et je sors les boobs ! Le soir après bar 1, bar 2 et apéro sur la plage le moment tant attendu du bisou (enfin finir sur le capot d’une voiture de manière compromettante donnait un avant gout). L’heure de rentrer chez lui tout les deux… Ah non ! Ma pote est fatiguée, veut rentrer dormir et ses parents étant arrivés dans la journée je suis sous leur responsabilité donc on ne découche pas … Bref pas de sexe tonight. Horreur et damnation ! Le lendemain retour à Dunkerque avec une petite frustration. Un an plus tard après s’être fixé un rendez-vous (malgré le fait qu’il ait une copine … Oh ça va pas de morale entre nous, Dieu m’a punie vous le lirez plus tard).
(Roulement de tambour) ENFIN LE SEXE !

Seulement voilà ce n’était pas un Dieu du sexe et le « Alors c’était bien ? » à la fin de cette looooongue heure m’a bien refroidit … (PS : Messieurs si vous ne comprenez pas il est temps de lire ceci …  Disponible dans le magazine GQ)   


Alors Salut, bonsoir à la revoyure ! Seulement Monsieur P pour PiètreAmant lui était content ! Tellement content qu’il voulait remettre le couvercle. Réponse radicale : « Non, tu as une copine, je suis pas ta pute ! ». Vous imaginez bien que cela n’a pas suffit … invitation à l’hôtel et autres propositions indécentes dont :
-P : « J’ai bientôt mon appart qui donne sur le jardin de ta boutique tu monteras quand tu veux ! »
-C (réponse intérieure) : « Ouais ouais blablabla je te crois pas et même y’en a pleins d’apparts dans cette résidence, le jardin est grand. Tu seras trop loin pour me faire chier ! »

Et puis son meilleur ami T pour Tinquiètejesuispasfarouche avec qui je passais une soirée me relance « Allez pourquoi tu recouches pas avec ? Dis moi ! C’est pas une excuse valable parce qu’il a une copine » (Oui oui ils vivent dans Mad Men). Là, mon cerveau, embourbé d’alcool, a fait une drôle d’addition si je dis quelque chose à T sur P de pas très sympa, T irait forcément répéter à son meilleur poto. Une balance en somme. Et P serait vexé et ne me parlerait plus jamais. CQFD !
Je l’ai quand même dit : « Ton meilleur pote est un mauvais coup ! Lui dit surtout pas mais il est même mou, un papy ! Qu’est ce que ça va être à 40 ans si déjà à 20 ans il ne peut pas bénéficier d’une érection semi-normale etc…

Faites monter le soufflé et laissez reposer …
2 Jours plus tard textos de P !
« Alors comme ça je suis un mauvais coup ;) », 2 minutes plus tard : « Et mou en plus, peut être de la faute de la fille ! ».
Je savais que je n’avais absolument rien à me reprocher (les sucettes sont une de mes friandises préférées « =O »)
Moi : « Tu es sur de vouloir en parler maintenant ? »
Lui : « Non tout est dit »
Résultat supprimé de FB par P et T, plus aucune nouvelle de P pour PiètreAmant trop insistant.

Et puis (attention dénouement de l’histoire, Dieu va bientôt intervenir) je le croise une fois devant la boutique ou je travaille il s’arrête et me dit bonjour, la bise, la totale …ET MERDE !
Pause du midi cette semaine, je sors dans le petit jardin fumer une cigarette, j’entend deux voix d’hommes et un « Salut C ! » proche, trop proche … BEAUCOUP TROP PROCHE ! A un mètre au dessus, P me souriant. (Voici un plan fait maison pour que vous puissiez visualiser la chose).


Et dans l’après midi après une dure journée jusque là, je demande une pause pour souffler et fumer dans : le calme, le silence, la verdure. Mais NON ! Monsieur en entendant la porte c’est empressé de venir sur son balcon, torse nu. Il faut savoir que dans notre belle ville de Lille la température ce jour là ne dépassait pas les 13 degrés. « Rire jaune ». Et de me parler, parler, parler pendant les 2 minutes que j’avais chrono en main pour me détendre en paix, au calme … Raté ! Vivement les -10°C que je lui sorte un petit « Tu pointes, tu as froid ? »

Moralité de V pour Vend des Tas : L’habit(e) ne fait pas le moine et la capote ne fait pas l’acteur porno. 


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Une histoire coquine (ou pas) à faire partager ? :)

 

Histoires du Soir Template by Ipietoon Blogger Template | Gadget Review